Un patrimoine historique et viticole à faire renaitre

Le Domaine de Fontbonau est situé à quelques kilomètres de l’enclave des Papes, au Sud de la Drôme provençale, Entre Grignan et Nyons. Non exploité à sa juste valeur ces dernières années, l’endroit a pourtant une histoire extrêmement riche. Un prieuré clunisien du XII ème siècle, de fondation carolingienne, édifié sur un lieu de culte gallo-romain jouxte nos parcelles de syrah. Les fouilles archéologiques ont révélé des traces d’occupation du site dès le Néolithique Moyen (environ 3000 av JC) et à l’Age de Bronze Ancien (vers 1500 ans av JC). La ferme de Fontbonau est attestée comme lieu habité dès le XV ème siècle et fut certainement une dépendance du monastère. Fontbonau est également inscrit sur la carte de Cassini (ancienne carte française établie au 18 ème siècle sur ordre de Louis XV); attestant ainsi de la reconnaissance du lieu-dit dès cette époque.

Préservé, sauvage, enchanteur, le paysage de Fontbonau se compose de vignes de vieux grenaches de 70 ans et de syrah d’une trentaine d’années, de chênes truffiers, de lavande et d’oliviers. Depuis notre acquisition, nous n’avons eu de cesse de revaloriser ce lieu dans le respect des cultures traditionnelles locales.
Nos vieilles vignes s’enracinent dans un sol sablo-limoneux associé à de fines argiles.
Le sous-sol est fait de safre, un grès mollassique facilement friable composé de sable et de sédiments laissés par les mers intérieures lors des ères secondaires et tertiaires.

Nous avons la chance d’être nichés sous les crêtes du massif de la Lance, à quelques 350 mètres d’altitude, ce qui nous protège des excès de chaleur et équilibre nos vins. Le Mistral est une autre composante importante de ce terroir, il oblige souvent Sophie à traiter les vignes avant 6 heures du matin. Il balaie nos parcelles, sèche nos sols après les pluies, concentre nos baies et nous permet de conserver des raisins sains.

Deux amis d'enfance et viticulteurs passionnés

« Quand j’avais 6 ans, mon grand-père Pons qui tenait une maison de négoce de vin à Narbonne m’initiait au vin et à sa production, à 26 ans je créais un bar à vins à Paris, Fontbonau était une suite naturelle » Frédéric Engerer.

"J’ai toujours vu mon grand-père puis mon père et ma mère profondément attachés au domaine familial. En 1991, je suis parti m’enrichir de l’expérience des viticulteurs d’autres régions françaises à l’occasion de mes journées libres et de mes vacances et, à 30 ans, je reprenais le domaine Sarda-Malet".

Amis d’enfance, Jérôme et Frédéric décident, en 1997, de mener une première aventure viticole commune : une sélection massale de cabernets sauvignons est alors plantée dans le Roussillon et une rare cuvée, baptisée Marius (Vin de Pays des Côtes Catalanes) est pour la première fois commercialisée en 2004. Ce sont aujourd’hui quelques 4000 bouteilles vendues sur les marchés les plus importants.

En 2008, ils se lancent dans une autre expérience humaine et viticole et font renaître un domaine au lieu-dit Fontbonau, marqué de siècles d’Histoire. Ils en confient la responsabilité opérationnelle à Sophie Mage, diplômé ENITA (Ecole Nationale d’ Ingénieurs des Travaux Agricoles) et œnologue.