Un cuvier sur-mesure

Dans toute cette aventure, la construction d’une cave sur la propriété ne fut pas le moindre de nos défis. Pour réveiller cette belle endormie, il fallait  lui offrir un cuvier et un chai à sa mesure. Nous avons volontairement pris le parti d’une architecture contemporaine et écologiquement responsable : le bâtiment produit l’électricité nécessaire à son fonctionnement et nous récupérons toutes les eaux. 

Notre exigence première était de permettre une vinification au plus proche des raisins, garantissant leurs arômes et leur expression.                                                                                   

C’est ainsi que nous avons par exemple dimensionné nos cuves en fonction des superficies des parcelles pour que chacune puisse être vinifiée séparément et, par la suite, écoulée dans des barriques distinctes pour l'élevage. Lors de l’assemblage, nous jugerons des qualités gustatives de chacune et nous nous donnerons le droit de ne pas intégrer certaines barriques.                                      
Les vendanges, exclusivement manuelles, sont une étape clé. Le tri des raisins est effectué au sein même de la parcelle par des vendangeurs et des porteurs formés. Nous procédons aussi à un second tri des cagettes en bout de rang. 

Les vinifications se font dans le respect de la matière première, pour en exprimer le potentiel.
Des cuvaisons longues, des fermentations à basse température et des pigeages manuels quotidiens pour les rouges. Un travail des bourbes et des lies et une fermentation malolactique pour le blanc.

Nous élaborons actuellement 3 cuvées :
- Le Domaine de Fontbonau, qui exprime la complexité et l'élégance des vieux grenaches ;
- Les Chaux de Fontbonau, croquant et charnu, assemblage de Syrah et de Grenache ;
- La Lence de Fontbonau, où la fraîcheur du viognier vient équilibrer la richesse des roussannes.

 

Des vignes méticuleusement soignées par des pratiques bio

Nous nous sommes, dès la première année, attachés à une restructuration viticole du domaine: drainage des parcelles, études précises de nos sols, mis en place d’un programme de rééquilibrage parcellaire en adéquation avec les vins que nous souhaitons produire. La restructuration se concrétise rapidement par la plantation d’un hectare de roussanne et de viogner en 2009, puis d'un hectare de syrah et de cabernet sauvignon en 2010 et enfin de 2 hectares de grenache en 2012.

Depuis le début, nous avons fait le choix d'un mode de conduite biologique. La propriété est certifiée bio en 2013.
Nous procédons à un labour mécanique régulier des sols, à une lutte phytosanitaire raisonnée à base de cuivre, de soufre et d'algues et à une gestion différenciée de la surface foliaire de nos vignes. Ces labours mécaniques favorisent l' enracinement de nos vignes: la vigne peut puiser ses ressources hydriques et minérales sur une plus grande profondeur et est moins sensible aux aléas climatiques. La conduite biologique nous permet également de favoriser une faune et une flore auxilliaire qui nous aident à maintenir l'équilibre d'un agro-système préservé, constitué de garrigue, de fôrets, de truffières, d'oliveraies et de prairies, qui abrite chacune de nos parcelles de vignes.


Limite nord pour l'épanouissement du Grenache, à Fontbonau nous favorisons la taille en gobelet, conduite ancestrale pour ce cépage et qui lui confère une meilleure résistance à la force du vent et une meilleure aération du cep et donc de la future récolte.
Nos jeunes syrahs seront elles installées en échalas.